Questions
/ Réponses

BIENVENUE SUR LE SITE MAPONCTUALITÉ

Les chiffres communiqués sur le site MaPonctualité sont ceux de la ponctualité des voyageurs, déterminée selon l’écart entre l’heure d’arrivée théorique et l’heure d’arrivée réelle, et ce quel que soit le train potentiellement emprunté.
Chaque utilisateur peut interroger, sur une tranche horaire choisie (de 6h à 10h, de 10h à 16h, de 16h à 20h ou sur la journée complète), la ponctualité qui correspond à son parcours.                                  

COMMENT SE CALCULE LA PONCTUALITÉ VOYAGEURS ?

Un voyageur est considéré comme « à l’heure » lorsqu’il parvient à destination avec un retard strictement inférieur à cinq minutes par rapport à l’heure d’arrivée théorique. Le pourcentage de ponctualité qui est donné représente le taux de voyageurs arrivés à l’heure. Mais à partir de quelles données est-ce calculé pour refléter au mieux la situation vécue?

  • Des comptages de voyageurs sont réalisés régulièrement sur chaque ligne et pour chaque train. Des enquêtes sont également menées sur leurs habitudes de trajet (origine-destination).
  • A partir de ces données, et pour chaque tranche horaire, il est possible de déterminer le nombre de voyageurs présents dans chaque train : chaque voyageur est considéré comme ayant voyagé à bord d’un train précis, en fonction de l’heure de circulation réelle (comparée à la desserte théorique) et de la pertinence du parcours du train (direct, semi-direct, omnibus). L’objectif est de reproduire le plus fidèlement possible le comportement du voyageur.
  • Il est donc possible de mesurer les conséquences, en termes de ponctualité du voyageur, d’incidents affectant l’exploitation (donc la circulation des trains) et, à terme, de mesurer la ponctualité de la ligne. 

Au final, le taux de ponctualité d’une ligne, sur un laps de temps donné, sera le rapport entre le nombre de voyageurs arrivés à l’heure par rapport au nombre total de voyageurs transportés. Il est à noter que le logiciel utilisé a fait l’objet, pour le compte du STIF, de l’audit d’EgisRail NG120335, rendu le 13 avril 2012.

VRAI OU FAUX ?

Le calcul de la ponctualité ne prend pas en compte la suppression des trains
FAUX. La ponctualité est calculée par rapport au voyage initialement prévu selon l’origine et la destination du voyageur. La suppression de son train entraîne son retard, à moins qu’un deuxième train ne lui permette d’atteindre sa destination avec moins de cinq minutes de retard par rapport à l’heure d’arrivée théorique du train supprimé.

Les résultats de ponctualité en heure creuse sont surpondérés et rattrapent les résultats des heures de pointe
FAUX. La mesure se fait en fonction du voyageur. Ce qui est comptabilisé, c’est le pourcentage de voyageurs arrivés à l’heure sur l’ensemble de la tranche horaire et par tronçon. Or, la charge des trains en heure de pointe est bien supérieure à celle des heures creuses. Ainsi, si le train à l’heure de pointe est retardé, le pourcentage de voyageurs ponctuels en sera bien plus affecté. 

Les circulations dans les tronçons centraux de Paris intra-muros ont un impact positif sur la ponctualité de la ligne
VRAI.Davantage de trains circulent dans les tronçons centraux. En cas de problème avec un train, les voyageurs auront davantage de chance d’emprunter un autre train sans impact sur leur ponctualité personnelle (par exemple en cas de suppression d’un train, le suivant, voire le train précédent ayant du retard, qui les fera parvenir à destination à l’heure).

La ponctualité est donnée sur un parcours entier 
FAUX. Elle est délivrée par parcours continu (sans correspondance) sur une ligne donnée. Un voyageur qui effectue une correspondance est donc comptabilisé une fois par voyage, que les voyages soient effectués, ou non, sur la même ligne. Par exemple, un voyageur du RER D allant de Combs-la-Ville Quincy à Corbeil-Essonnes doit faire un changement à Villeneuve-Saint-Georges. Il sera comptabilisé sur deux parcours distincts (Combs-la-Ville Quincy - Villeneuve-Saint-Georges, puis Villeneuve-Saint-Georges – Corbeil-Essonnes) avec, pour chacun, un taux de ponctualité propre.

Les données affichées à J+1 sur le site MaPonctualité sont des données définitives
FAUX.Une dizaine de jours est nécessaire aux services pour procéder à ces vérifications. En effet, les chiffres donnés à J+1 sont issus de remontées automatisées qui  nécessitent certaines vérifications, les balises qui contrôlent le passage des trains pouvant faire exceptionnellement l’objet de dérangement sur le terrain. En conséquence, les chiffres de ponctualité peuvent, dans certains cas, varier légèrement de plus ou moins un point par rapport au résultat annoncé initialement.

Il est possible de consulter les résultats de ponctualité un mois après la date de voyage 
FAUX. Les données de ponctualité communiquées à J+1 sont disponibles en ligne pendant un délai 15 jours, aucun historique antérieur à ce délai n’est accessible.

Quel que soit le parcours sélectionné, j’ai accès à un taux de ponctualité 
FAUX. Au-dessous d’un certain seuil de voyageurs (fixé à 30), la ponctualité sur un parcours donné n’est pas affichée car jugée peu représentative.

Certaines gares ne peuvent pas être sélectionnées
VRAI. Les comptages voyageurs inhérents à la gare de Créteil Pompadour - ouverte en 2013 sur la ligne D du RER - ne sont pas stabilisés et ne permettent pas à ce jour de communiquer des résultats suffisamment proches de la situation vécue.   

Concernant les lignes A et B du RER, leur co-exploitation avec la RATP nécessite des mises au point techniques pour permettre l’accès à cette donnée. De ce fait,  la ponctualité globale de la ligne sur le mois précédent est disponible mais le taux de ponctualité journalier (à J+1) ne peut être consulté que pour des trajets effectués intégralement entre 2 gares du secteur exploité par SNCF.

Pour vous repérer, toutes les gares concernées ont été grisées vous signalant qu’il n’est pas possible de les sélectionner.  

En cas de force majeure, les retards ne figurent pas dans les chiffres de ponctualité
VRAI. Puisque le contrat qui lie SNCF Transilien au STIF (2016 – 2019) prévoit qu’en cas d’évènement exceptionnel empêchant le bon déroulement du service (forte intempérie, mouvement social extrêmement suivi, accident grave), la ponctualité n’est pas prise en considération. On dit alors que la période est « neutralisée ». Le STIF vérifie les demandes de neutralisation qu’ émet SNCF Transilien et donne, ou non, son accord pour de telles neutralisations.

 

Push de remplacement s'il n'y a pas d'actualités
Push de remplacement s'il n'y a pas d'actualités